Pourquoi je ne vote pas

Alors, à propos de votes. Cela peut paraître étrange, mais plus je m'intéresse à la politique et plus le vote me désintéresse. C'est un sysème assez malhonnête que de nous donner une illusion de pouvoir que d'avoir ce droit à chaque élections de représentants.

Sur le principe, un représentant doit représenter les personnes qui ont voté pour lui. Parmis les candidats... Je n'ai personne qui représentent mes idées.

Surtout à une ère où il m'est possible de m'impliquer dans des projets plus sérieux que celui de Macron. Lorsqu'on rejoins un projet libre ou qu'on en créé un (en informatique). On le met à disposition, et tout le monde peut participer: Les bonne idées sont gardées, et ce qui ne fonctionne pas est rejeté. C'est une forme de politique, cela fonctionne comme un parti.

Les partis sont d'ailleurs très intéressant, je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi on ne vote pas pour un parti plutôt qu'une personne. On a un sérieux soucis avec le culte de la personnalité (c'est d'ailleurs ce qui a amené au Stalinisme et autre dérivent malsaine). Note: Je parle bien de Stalinisme, pas de Communisme, pour moi le communisme peut vraiment apporter de bonnes choses si les expropriations ne se basent sur des structures d'entreprise à échelles non humaine. D'ailleurs issu du communisme on a quelque chose de fantastique en Champagne: Les coopératives, qui font vivre des agriculteurs et viticulteurs. Un immense progrès.... qui est en train d'être déterioré par les grandes maisons de champagne et le libéralisme.

Pour en revenir au projet, c'est généralement quelque chose sur du court terme: Pour un pays pas top. C'est pourquoi un parti qui véhicule des idées et ayant des bases solides est intéressant. Des personnes y sont initiées à la politique, elles sont formées pour parler etc... Le soucis c'est que la politique s'est professionnalisé, d'un truc de bourgeois, c'est devenu une profession.

Après la révolution Française, le pouvoir a été aux mains, non pas des Français, mais des riches hommes. Certaines et certains ont voulu d'ailleurs faire changer les choses... Mais la terreur a permis de faire disparaître les femmes de la politque ainsi que les classes pauvre considérées comme trop sales pour gouverner. Quand on voit Voltaire, la philosophie des lumières n'avait rien d'humaniste (Je t'invite d'ailleurs à faire quelques recherches sur Olympe de Gouges, autrice de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne).

Je commence à m'égarer... Mais revenons en au vote pour la présidentielle sous la Ve république. On nous donne la responsabilité de choisir parmis des candidats (filtré par les signatures) qui aura des pouvoirs colossaux: Non merci. Je ne veux pas a avoir à justifier les actes d'un ou d'une conne devant mes amis à l'étranger. C'est déjà la honte quand on me montre les photos de manifestants tabassé.

Ensuite parmis ces 11 candidats, il y a un temps de parole accordé basé sur des sondages. La plus grande blague de l'univers.

Exemple, prenons un ancien ministre placé par un président et prenons une autre candidature. Le premier aura tout son mandat pour appraître à la télévision. Pas de bol pour le second si il est fauché comme les blés et qu'il n'est pas politicien de métier. Bravo la démocratie.

Si on parle de diversité: Parmis eux, deux salariés, deux femmes, que des babtous.\

Donc, tout ça pour dire: la présidentielle, sans moi.